Résumé

Le livre décrit les expériences les plus intenses de sa carrière et soulève les questionnements posés par chacune d'elles.

L'espace visité est surprenant. Il couvre principalement le monde hospitalier et humanitaire mais aussi le travail en intérim, en entreprise... et le champ de la formation initiale en soins infirmiers.

Les problématiques soulevées sont complexes et concernent "le prix de la vie", l'engagement professionnel, le respect de la déontologie et la souffrance du soignant.

Le but est d'emmener le lecteur dans des conjonctures de soins ou de formations peu habituelles, parfois extrêmes, de le faire voyager dans un univers qu'il ne connait peut-être pas et de lui montrer que quels que soient le temps et le lieu, la réflexion sur les soins reste toujours incontournable et universelle. De fait, certains récits, situés volontairement dans leur contexte culturel, amènent le lecteur à s'interroger sur ses valeurs, ses représentations et à marcher, parfois, pas à pas sur les traces de l'auteur.

Enfin, l'hypothèse de (se) réparer d'une part et d'un grand élan altruiste d'autre part pose pour le soignant le vaste débat fondamental de l'inné et de l'acquis.

L'étudiant ou le jeune diplômé y découvre de nombreux "cas concrets réels" qui peuvent lui permettre d'avancer, à son rythme, dans la construction de son identité professionnelle.

Le soigant plus chevronné, qui ne peut partager actuellement certaines expériences difficiles, y trouve un espace de rencontre, car il perçoit, qu'ailleurs et autrement, c'est au fond la même chose qu'il a vécue.

Enfin, le lecteur qui n'est pas impliqué dans le soin, est invité à comprendre, de l'intérieur, le questionnement du soigant sur lui-même et les débats éthiques de la profession.

Philippe Gaurier est actuellement cadre supérieur de santé dans un hôpital.